© 2023 by TheHours. Proudly created with Wix.com

  • White Facebook Icon

Tous les articles dans votre boîte mail ! 

Rechercher
  • Amélie Tsaag Valren

Bubulle Awards 2019

Bienvenue à la remise (virtuelle) des Bubulle Awards 2019, cérémonie fictive et de second degrés récompensant les pires articles de presse francophones parus à propos d'autisme lors de la journée mondiale du 2 avril.


Cette attribution est, comme chaque année, décidée par un jury partial, dictatorial et malveillant, composé de moi-même et de moi-même.







Quelle victoire immense sur l'épidémie autistique que de voir un enfant condamné à une vie d'honnêteté apprendre à manier le mensonge ! Quelle remarquable inclusion ! Grâce à l'absence de toute contextualisation journalistique, les parents lecteurs savent désormais qu'il faut encourager leurs enfants autistes à mentir...


J'invite Le Journal du Centre à retirer sa Bubulle d'or devant la statue de Pinocchio située rue Collodi, à Paris.


Dans la catégorie Crève, charogne, à l'unanimité du jury unipersonnel, nous récompensons Europe 1 pour sa savoureuse ironie


... La plate-forme Autisme info-service, présentée dans cet article, a (aussi) pour mission théorique de répondre de manière bienveillante aux personnes autistes risquant de se suicider. Les autistes suicidaires cherchant de l'aide et tombant sur ce type d'article pourront désormais librement se suicider avant d'appeler : ça fera un fléau et un mal de moins.



Romain David (ci-dessus), et dans une moindre mesure Florent Chapel (j'en reparlerai) et Mélanie Gomez, sont invités à retirer leur Bubulle d'or rue de la Peste Noire.


Dans la catégorie Messie bleu, nous récompensons l'inénarrable Florence Cottin, journaliste pour La Provence, à égalité avec Yehezkel Ben-Ari

Cet article, que le jury vous invite à lire en entier (lien ci-dessus en bleu), cumule toutes les bêtises possibles en la matière. Non uniquement son orthotypographie à se taper la tête contre les murs sous neuroleptiques, entendu que je puisse commettre bien plus de fautes encore. Ne pas être parvenue à écrire correctement le nom d'un seul des médecins et politiques cités constitue un tour de force, d'autant que si l'on peut éventuellement le pardonner concernant le prénom à consonance étrangère du Dr Ben-Ari, rien n'explique que Mme Cottier puisse aussi se tromper sur... le patronyme du Dr Lemonnier, et ignorer qu'il n'existe aucune secrétaire d'état du nom de Sophie Cluze. Saluons le titre pompeux, au point que les Shadoks eux-mêmes n'auraient osé en produire de semblable, et concluons sur la sempiternelle promesse de guérison : tous les autistes du monde tournent les yeux vers Marseille pour accueillir leur sainte guérison en sirop.


Le meilleur pour la fin : faire taire les neurones immatures. Merci M. Ben-Ari, mais à titre personnel, je préfère garder mes neurones immatures et rire de votre immense modestie.





Florence Cottin peut retirer sa récompense ru deux la gaurge ki gratt.



Hors catégorie, mais pour l'ensemble de son oeuvre (son dernier article est paru le 3 avril), mention spéciale à Laurent Alexandre

... qui s'en prend à Greta Thunberg au fil d'articles et de twittos fleurant bon la haine. On passe sur le courage manifeste qui consiste, pour un homme de visiblement 50 balais, à s'attaquer à une étudiante autiste pas même majeure. Laurent Alexandre a joué efficacement sa défense en assurant qu'on ne pourrait rien dire contre Greta Thunberg parce qu'elle est une jeune femme autiste.


Non, l'ennui monsieur Laurent Alexandre, c'est qu'avant d'accuser quiconque d'être manipulé(e) par les intérêts du terrorisme vert, et de (tenter de) pathologiser ad-hominem cette jeune fille en pompant des articles de Wikipédia :




... il vaut mieux vérifier n'avoir soi-même une foultitude de conflits d'intérêt (notamment dans le secteur nucléaire), ni un long passif de climato-sceptique. La crédibilité en prend un coup.


=> http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2019/03/18/31003-20190318ARTFIG00121-laurent-alexandre-greta-thunberg-est-instrumentalisee-par-des-militants-extremistes.php (18 mars)

=> https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/greta-thunberg-le-coup-marketing-de-la-decennie_2069916.html (3 avril)



Cette cérémonie est méchante ?

Oui.


Elle reste une bien petite méchanceté en comparaison des insultes et dénis de droits que les personnes autistes encaissent au quotidien.


Pour ne pas être nominé l'année prochaine, nous vous invitons à apprendre l'autisme !

Il est possible d'employer une communication non-pathologisante, simplement neutre :


"700 000 personnes sont autistes" plutôt que "700 000 personnes souffrent de ce mal"

"7 500 bébés naissent autistes" plutôt que "7 500 bébés naissent avec ce fléau"


... de contextualiser :


"un autiste peut vivre heureux sans jamais employer le mensonge" (si, si, je vous jure que c'est vrai...)


... et d'éviter d'attaquer un(e) autiste médiatique sur son diagnostic.


En toute amitié.

Aucune campagne de harcèlement ou de dénigrement ne sera tolérée contre les personnes citées dans cet article, et encore moins en mon nom.


[Photo d'introduction par Brocken Inaglory , source : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Soap_bubble_sky.jpg ]

185 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now